Angela Senis

Accueil > Mes études, mes travaux, mes recherches en science du langage > Articles et autres publications > La phonesthésie de John Rupert Firth : quand le son fait sens

La phonesthésie de John Rupert Firth : quand le son fait sens

Angela Senis (2016)

vendredi 6 janvier 2017, par Angela Senis

Cet article doit paraître dans la prochaine édition (n°69) des Cahiers de Ferdinand de Saussure, revue à comité de lecture international.

Il a été rédigé en français mais l’éditeur souhaitait faire apparaitre une notice ainsi que des mots-clefs en anglais. Ce sont ces derniers qui sont reproduits ici.

La revue est publiée aux éditions Droz qui en proposent l’annonce sur cette page.


Notice :
The problems posed by the concept of the phoneme were at the centre of international debates among linguists in the first half of the 20th century. John Rupert Firth, a key figure in the so-called London school of linguistics, resisted the concept, and aimed to relocate phonological analysis within his phonaesthetic theory, associating meaning with clusters of sounds or letters.
This was in line with the practice of 19th and 20th century philologists, and was consistent with Firth’s polysystemic vision of language, grounded in context of situation : the phonestheme as a cluster of sounds echoes the collocation at the lexical level, and the colligation at the grammatical level.
Although Firth’s approach never received the scientific attention he hoped for, it did not remain completely ignored, and would resurface in later work in corpus studies.

Mots-clefs :
J.R. Firth ; History of linguistic thought ; Meaning ; Phoneme, Phonaestheme Sound.

Références :
Senis A. (2016b à paraitre le 30/01/2017) « La phonesthésie de John Rupert Firth : quand le son fait sens », in Les Cahiers Ferdinand de Saussure Daniele GAMBARARA (Ed.). Ed. Librairie Droz, volume 69, p.131-154. ISBN-13 978-2-600-04760-9.


Tous droits de reproduction réservés - n'hésitez pas cependant à me contacter
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP